FAQ - Des questions fréquemment posées



Tous les chevaux voyagent au risque du propriétaire. Alors ils sont supposés d’ être assurés par le propriétaire. Si vous avez des questions au ce sujet, n’hésitez-pas de contacter notre bureau.

Catherine de Buyl Insurance
Boulevard Léopold III 146
B-7600 Peruwelz
Belgium
Tel: +32 69779420
Fax: +32 69779425
info@debuylinsurance.com
Il faut que les juments et les étalons subissent des tests contre la MCE (métrite contagieuse équine) dans les 30 jours avant l’exportation. L’endroit précis à prendre les échantillons dépends du pays de destination. Après que ces prises de métrite soient faites, les animaux ne peuvent plus saillir ni être sallies, soit naturellement, soit par insémination artificielle. Les tests doivent être effectués dans un laboratoire officiellement approuvé.
Ceci dépends de la destination finale du cheval. Par exemple : les chevaux pour les Etats-Unis font une quarantaine de 3 jours lors de l’arrivée aux Etats-Unis. Durant cette période les animaux subissent des tests sanguins. Après la réception des résultats négatifs, les chevaux peuvent entrer dans le pays.
Les hongres peuvent voyager davantage vers leur destination finale. Les juments et les étalons sont transportés vers une quarantaine ou un centre d’isolation.
Pour les autres destinations, un période de quarantaine peut être exigé avant le départ des chevaux. (le Canada, le Japon, la Corée du Sud, l’Afrique du sud,…)
Après la première quarantaine de 3 jours, les juments et les étalons sont transportés vers une facilité de MCE. Là, les juments restent encore une fois dans un centre de quarantaine pour 15 jours, les étalons pour 30 jours. Ceci doit se passer dans un centre de quarantaine approuvé.
Les documents qui doivent accompagner le cheval au cours de chaque voyage sont:
- Le passeport original, délivré par une instance reconnue;
- Un certificat de bonne santé (au moins un, parfois plusieurs);
- Un dessin du cheval, marqué par l’autorité vétérinaire officielle;
Les chevaux doivent toujours êtres munis d’un licou (de préférence en cuir) et d’une corde de licou d’une bonne qualité. Eventuellement vous pouvez lui donner les jambières (ou les bandages et les sous-bandages), un bandage de queue et 2 couvertures au maximum.
Toutes autres affaires (par exemple une selle, des brides, des couvertures supplémentaires, des outils de nettoyage etc.) ne peuvent être emportées avec le cheval mais doivent être enregistrées séparément et d’avance. Ces affaires doivent être emballées dans des coffres ou des valises. Pour chaque coffre ou valise, il faut établir une liste d’emballage détaillée.
Nous vous déconseillons d’emporter toutes sortes d’affaires supplémentaires avec votre cheval (à moins qu’elles soient réservées d’avance). Celles-ci seront le plus souvent refusées par la compagnie aérienne ou par les autorités. Puisqu’il n’y aura aucun document de transport valable, le risque de perte est très grand.
Comme ces frais sont fortement dépendantes de la destination, nous vous prions de bien vouloir prendre contact avec le bureau pour un dévis sans engagement.
Au cours du vol, il y a rarement des problèmes : la plupart des chevaux éprouvent ceci comme plus confortablement qu’un trajet par camion ou par remorque de cheval. A cause du bruit monotone des moteurs et du vent au bord, la plupart des chevaux dorment.
Si des problèmes se représentent, c’est le plus souvent lors du chargement, du trajet vers l’avion et lors du décollage et de l’atterrissage. Non seulement, ceci est pour beaucoup des chevaux une situation anormale, mais parfois aussi on doit tenir compte des mouvements brusques.
Autant que connu, il n’y a pas encore été déterminé de conséquences nuisibles permanentes lors des chevaux. Il est sûr que le cheval peut sentir par exemple de la fatigue ou une fièvre légère, qui disparaît assez rapidement.

De préférence, le cheval a besoin d’un bon licou fort en cuir avec deux cordes. Ses bandages ou les jambières et 2 couvertures au maximum, sont aussi autorisés au bord.
Les chevaux ne sont pas normalement anesthésiés. A moins que l’expéditeur nous a fait savoir d’avance qu’il s’agit d’un "voyageur difficile". Un sédatif est uniquement administré quand l’ accompagnateur constate que le cheval est agité en cours de route.
Il faut que le cheval soit présent au moins 5 heures d’avance pour que le cheval puisse s’habituer tranquillement au bruit, à l’odeur et à l’ambiance à l’aéroport. Les chevaux sont chargés à temps et ainsi on peut observer comment ils réagissent aux mouvements. Ceci est fait en avance pour détecter des problèmes éventuels. Dans des cas extrêmes, un cheval peut être pris de l’avion pour ne pas risquer la sécurité des autres chevaux ou d’autres personnes au bord.
Ceci est fait aussi court que possible avant le départ de l’avion.
Les chevaux sont chargés dans un conteneur à l’aide d’une trappe de chargement. Ensuite le conteneur est transporté vers l’avion par des voitures où il est mis dans l’avion à l’aide d’un "high-loader".
Le conteneur commun a les dimensions suivantes : 3.18 x 2.44 x 2.44 mètres (125 x 96 x 96 inches). Auprès de la plupart des sociétés, ce sont des conteneurs entièrement fermés avec à l’intérieur des séparations qui peuvent être déplacées au fur et à mesure. Les chevaux voyagent le plus souvent par trois. Il y a aussi la possibilité de charger 2 chevaux dans le conteneur. Ainsi ils voyagent plus luxueusement.
Dépendant la destination, on peut faire usage des services de ligne ou un vol de charter. Les chevaux sont transportés principalement avec des avions cargo ou des avions combi (passagers et frêt).
Nous recommandons de ne pas transporter les chevaux récemment castrés. C’est mieux de bien vérifier avec votre vétérinaire si le cheval est apte à être transporté.

Chaque cheval est unique  : l’un ne réagira pas, l’autre peut être agité. Mais le plus souvent, la présence de l’accompagnateur calme le cheval.
Une bonne préparation et une alimentation adaptée veillent à ce qu’on ait rarement des maladies au bord. Certains chevaux sentent bien la pression d’air changeant aux oreilles.
Au bord, la température est fixée autour de 18°C. A l’intérieur du conteneur, c’est encore quelques degrés plus chaud, ce qui donne un sentiment confortable.
Le cheval obtient seulement le foin pendant le voyage afin d’éviter des coliques. Ils obtiennent également de l’eau suffisante aux moments réguliers. Voler à grande altitude dessèche l’homme ainsi que l’animal. Le groom veille donc à ce que l’animal boit suffisamment.
Bien que certains vols soient longs, un long temps sans alimentation peut être ennuyeux pour le cheval mais n’ est pas un grand problème. Néanmoins, il faut bien surveiller que le cheval ne dessèche pas. Le vol à grande altitude dessèche non seulement le cheval, mais aussi leurs jambes. Des plaies éventuelles peuvent gonfler et devenir plus douloureux.
Ceci dépend de cheval au cheval. La plupart des animaux sont tranquilles ou sont en train de dormir. Si nécessaire, l’accompagnateur peut administrer un sédatif.
Tuer un cheval n’est fait qu’en cas extrême. Il peut arriver mais la chance est très petite. Ces cas sont rarement connus et depuis l’existence de EHS, nous n’avons heureusement pas eu de tels incidents.
Les chevaux sont inspectés très régulièrement. On vérifie comment ils se portent, aux temps réguliers on les donne de l’eau.
Généralement, non. Mais les chevaux sont accompagnés par des ‘horse attendants’, des soigneurs professionnels qui sont vétérinairement instruits. Ils ont beaucoup d’expérience avec le transport aérien des chevaux.. Lors des plus grands envois de chevaux, qui sont transportés par charter, un vétérinaire est toujours présent.

Le cheval peut obtenir effectivement des légères problèmes à cause du décalage horaire. Pourtant l’expérience montre que les chevaux se remettent rapidement.
En principe oui, en acceptant les règlements locaux. Il est toutefois conseillé de laisser réposer le cheval après le vol. EHS peut aussi organiser le transport dans le pays d’arrivée jusqu’à la destination finale. Veuillez contacter notre bureau si vous avez des questions au ce sujet.
Depending on the wishes of the client, European Horse Services can organize the ground transport from the airport to the stable of destination. Please do contact our office for further information.